Des leaders politiques annoncent une plainte contre Malick Sankhon pour “crimes contre le peuple de Guinée “

0 2

Malick Sankhon, le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) est visé par une plainte d’un groupe de partis politiques membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC). L’annonce a été faite, ce mercredi 11 mars, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue, dans la salle Mohamed Koula Diallo de la maison de la presse à Kipé.

“Aujourd’hui, permettez-moi de vous annoncer solennellement que les leaders politiques qui sont: M. Bah Oury, Thierno Saydou Bayo, Etienne Soropogui, Faya Millimono, Edouard Zotomou, Jack Gbonimy, Pepe Françis Haba, Daniel Kolié, Elie Kamano, Aboubacar Biro Soumah, Rafiou Sow et beaucoup d’autres leaders ont décidé d’intenter poursuite judiciaire contre M. Malick Sanckhon pour crime contre le peuple de Guinée en violation des dispositions constitutionnelles et légales”, a annoncé Pepe Françis Haba, aux noms des leaders.

Pour lui, “depuis quelques mois les opposants au régime Condé font face à des nombreux meurtres, enlèvements extrajudiciaires, kidnappings et des déportations dans des lieux inappropriés. Le cas du camp Soronkoni à Kankan, la villa 32 de la cité des nations se passent de tout commentaire. On dénombre une centaine d’opposants privés de leurs libertés et détenus dans des lieux des fois inconnus. Malgré ces nombreux crimes et de nombreuses disparitions des personnes jamais retrouvées pendant les dix dernières années, aucune action n’a été envisagée par l’appareil judiciaire contre Malick Sanckhon et sa milice”.

Ces leaders politiques n’ont pas donné la date exacte pour le dépôt de la plainte contre Malick Sanckhon, un des membres influents du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir.

Leave A Reply

Your email address will not be published.