Kindia/Souguéta: les travailleurs licenciés de l’usine Diamont Ciment menacent de manifester à nouveau!

0 142

Les travailleurs licenciés de la société Diamond Ciment menacent une nouvelle fois de se faire entendre après la fin de Tabaski. Cette menace intervient juste après le report de leur procès prévu ce vendredi 24 juillet 2020 à une date ultérieure.

Le porte parole de ce collectif, Abdoulaye Camara s’oppose à ce report et s’exprime en ces termes.<< Depuis le vendredi passé on nous a dit qu’ils vont constituer les 4 assesseurs pour commencer notre procès. Aujourd’hui encore le juge Albert nous a dit que l’inspecteur a voyagé hier. Donc d’attendre jusqu’à son arrivée, peut être, il va faire une semaine et après qu’ils vont commencer l’audience publique. Selon nos enquêtes, l’inspecteur est là, il n’a pas bougé. Ça été le cas l’autre fois, ils nous ont dit qu’il est absent et pourtant il était à Kindia. On ne comprend rien du tout>> Dit-il

Si rien n’est fait les jours à venir, ils comptent encore boycotter les activités de l’usine de Diamont Ciment juste après la fête de Tabaski. << Si la justice n’arrive pas à jouer son rôle, nous allons recommencer les mouvements, nous allons manifester devant l’usine car c’est notre dernier recours. Le juge Albert nous a dit si nous le faisons que la justice fera son rôle. Pourquoi alors ils retardent notre procès. Après la fête nous allons manifester même s’ils vont nous enfermer tous à la prison civile.>> Martele-t-il

Au nombre de 152, ces travailleurs ont saisi le TPI de Kindia il y a de cela près d’un mois pour qu’ils puissent rentrer en possession de leurs indemnités. A en croire ces travailleurs licenciés, les togolais ont été réglés par les responsables de l’usine d’où ils dénoncent une discrimination au sein de la société.

Abdourahamane Nansoko depuis Kindia 628-24-51-52

Leave A Reply

Your email address will not be published.